AGO CEFPI : SIMONE GBAGBO EXHORTE LES ENSEIGNANTS À ÊTRE DES DIFFUSEURS DE LA VISION DU FPI


La deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Madame Simone EHIVET GBAGBO était la marraine de l'assemblée générale ordinaire de la Cellule des Enseignants membres de son parti (CEFPI). Cette AGO avait pour thème : « maîtrise du processus électoral en 2020 ».


Le président du Comité d'Organisation, Séraphin DIEHOUÉ et l'adjoint au maire de Port Bouët, Alain ADJA ont souhaité la cordiale bienvenue à Madame Simone EHIVET GBAGBO et à l'ensemble des participants.

Le fédéral CEFPI de Port Bouët a demandé aux enseignants de rester mobilisés et fidèles aux idéaux du FPI.


Au cours de cette AGO, le SN TAH Bi NANDI a fait une importante communication sur le rôle de la CEFPI dans la requête du pouvoir d'État en octobre prochain. « Pour gagner des élections, il faut un cadre politique sain mais il faut et surtout des hommes et des femmes capables de se battre pour gagner. La question que nous nous posons, quels sont les rôles des enseignants du Front Populaire Ivoirien? Il faut savoir que la CEFPI est créée en juin 1994. C’est une structure spécialisée du FPI. Elle a été créée pour contribuer à l'information et à la formation des masses. Camarades enseignants, il faut prendre part aux réunions et aux activités. Il nous faut mobiliser des ressources. Notre contribution dans la reconquête du pouvoir c'est de contribuer financièrement car nous sommes les seuls à avoir une structure dont les membres sont salariés » a-t-il déclaré. Pour lui, le FPI est en train de se battre pour amener le pouvoir à mettre en place des conditions optimales pour l'organisation d'élections justes et transparentes.