ISSIA : ALLOCUTION : SIMONE GBAGBO EXHORTE LES CHEFS DES VILLAGES D’ISSIA A PRÔNER LA RÉCONCILIATION


La deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) a délivré un message de paix et de réconciliation à l'endroit des chefs de villages de la sous-préfecture d'ISSIA.


Ci-dessous son intervention...


« Laurent GBAGBO a fait beaucoup d'efforts pour qu'il n'y ait pas la guerre dans ce pays. Mais quand la guerre a eu lieu, les Européens et même au niveau mondial ont dit que c'est lui Laurent GBAGBO qui été le responsable de ces tueries. Ils l'ont jugé.

Ils ont aligné contre lui des preuves. Beaucoup de témoins. Il y avait plus de 130 témoins contre lui, mais ce sont 85 qui sont passés à la barre.


Ils les ont entendus. Mais ils ont compris que les accusations contre GBAGBO là, étaient de fausses accusations.


Les juges ont dit qu'il faut le libérer.


La première raison de ma venue ici c'est de vous expliquer ça

Et vous transmettre les salutations de GBAGBO Laurent car il sait que dans l'épreuve qu'il est là, ses parents ne l'ont pas abandonnés

Ils ont prié pour lui.

Ils continuent de prier pour lui. Il y en a même qui chaque matin, versent de l'eau pour lui. Je veux vous dire merci.


Tous les gens qui ont soutenu Gbagbo ont eu des problèmes. Vous auriez pu le jeter mais vous, vous êtes restés vous, vos femmes vos enfants, sont restés largement fidèles à Laurent GBAGBO. Il vous dit merci pour les prières. Je suis persuadée qu'il va revenir. Lui même est dans les dispositions de revenir. C'est Dieu qui fixe le temps. Mais il va revenir.

La deuxième raison qui découle de la première est que ce pays a connu de grandes secousses, de grandes difficultés. Un jour, nous tous qui sont là là on va mourir.


On va laisser ce pays à nos enfants. Mais quel genre de pays allons-nous laisser à nos enfants?


Je dis GBAGBO va revenir. Mais dans quelle Côte d'Ivoire, il va revenir. Est-ce une Côte d'Ivoire où il y a la guerre?


Moi aussi j'ai fait la prison. D'abord à Odienné, puis à l'école de gendarmerie.

Mais pardonnons-nous car Dieu a mis une grande mission en la Côte d'Ivoire.

La mission que les Ivoiriens doivent faire est de tirer toute l'Afrique. C'est une mission que Dieu a confiée à la Côte d'Ivoire pour que l'Afrique soit respectée.

Mais pour que cette mission là puisse réussir, c'est que nous on doit organiser la réconciliation car Dieu n'agit pas dans une famille où il y a la guerre. Si vous n'êtes pas capables de transcender les difficultés, Dieu va prendre ses bénédictions pour aller ailleurs.

Pour que les bénédictions retombent sur la Côte d'Ivoire, il faut que la mission de paix et de réconciliation soit réalisée.



Que chacun se lève et réalise cette mission. Le PDCI et le FPI sont tombés d'accord. Il faut que nous nous attrapions les mains pour que la réconciliation soit une réalité. C'est ce que je suis venue vous dire. Je suis venue pour vous chercher, pour que vous soyez devant et moi je vais vous suivre. Qu'on ne dise pas que c'est un projet du FPI. Non, ce n'est pas l'affaire du FPI, ce n'est pas l'affaire du PDCI, ce n'est pas l'affaire du RACI. C'est notre affaire à tous.

Tu veux un bon avenir pour ton fils en Côte d'Ivoire ?


Voilà la raison pour laquelle je vous dis qu'on doit se réconcilier.


Je ne me contenterai pas de vous remercier seulement mais je vous dis : levons-nous et allons faire le travail »


MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO

ISSIA, le 31 Août 2019



Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png