EN TOURNEE AU NORD, SIMONE EHIVET GBAGBO DELIVRE UN MESSAGE POIGNANT AUX POPULATIONS DE BERENI-DALIA

Dernière mise à jour : 31 août 2019


Madame Simone EHIVET GBAGBO a quitté son quartier général de Séguéla ce lundi 26 août pour la localité de SIFE, chef lieu de sous-préfecture. Sur le chemin, le cortège de la vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) s'est immobilisé à Bereni-Dalia, localité située à 24 kilomètres de Séguéla. Les populations sont sorties en grand nombre pour accueillir Madame Simone EHIVET GBAGBO qui a délivré un message poignant, fort apprécié. Elle a invité les populations à s'approprier son combat pour la paix et la réconciliation nationale.


« Je suis heureuse d'être ici. Je suis très émue par l'accueil et la joie. Ça fait chaud au cœur de savoir que moi, Simone Gbagbo je peux venir ici et être accueillie. Soyez bénis. Que vous enfants soient bénis, que la Côte d'Ivoire soit bénie » a déclaré d'emblée l'ancienne députée d'Abobo. Elle a fait savoir qu'elle est venue primo pour accompagner le secrétaire national Fofana ISSOUF qui revient dans sa famille après huit (8) ans d'exil.


« Ceux qui étaient en exil sont revenus. Moi même j'étais en prison et après ce texte, j'ai été libérée. Donc j'ai jugé utile de venir raccompagner votre fils. Dans le programme qu'on a fait, c'est le tour de Fofana Issouf d'être raccompagné chez lui. Prenez-le, élevez-le, éduquez-le. C'est votre enfant. C'est la première raison de ma présence ici. La deuxième raison c'est que nous avons connu la guerre. Depuis je fais la politique c'est la première fois que je vois la guerre dans notre propre pays. Ça été grave. Mais quand tu deviens adulte et tu vois la guerre dans ton pays tu ne peux pas croiser les bras. Parce que, quel pays vas-tu laisser à tes enfants? Je me suis dit, mais Simone implique toi dans la recherche de la paix et de la réconciliation » a ajouté Madame Simone EHIVET GBAGBO. Elle a poursuivi pour dire aux populations de tourner le dos à la belligérance. Elle les a exhortées à voir la politique comme un moyen pour développer leur vie, leur pays.


« Je suis