BONOUA/MADAME SIMONE GBAGBO A LA CEREMONIE DE PRESENTATION DE L’EVANGILE DE LUC EN ABOURE

Le Docteur Simone EHIVET GBAGBO était ce Samedi 11 décembre 2021 à l'église méthodiste "Emmanuel" de Bonoua. Elle y était pour assister à la double cérémonie de présentation de l'évangile de Luc et de la dédicace du guide de lecture en langue Abouré.





Pendant son intervention, Madame Simone EHIVET GBAGBO a fait savoir toute sa joie de voir le livre de Luc traduit en langue Abouré.


«Je voudrais d’emblée, dire "Bravo et Félicitations" à la SIL avec à sa tête, notre sœur, la Très Révérende BEUGRÉ AYITÉ Pierrette; "Bravo et Félicitations" au Pasteur KADJO Justin Ebielet et ses collaborateurs; "Bravo et Félicitations" à tous ceux qui ont pris une part, même infime, à la concrétisation de ces 2 projets qui nous réunissent ce jour.» a affirmé Madame Simone EHIVET GBAGBO. Puis elle a déclaré en tant que linguiste, que ceux qui ont œuvré à la réalisation de ce manuel ont relevé trois enjeux majeurs qui sont: réussir à décrire l'Abouré, réussir à dégager les règles de création des mots en Abouré.







«Ce document est pour moi, plus qu’un guide de lecture. C’est plutôt, un ouvrage d’espérance car, il rendra d’immenses services à la communauté chrétienne, bien sûr, mais bien plus, au peuple Abouré tout entier. Il apportera aussi beaucoup au monde universitaire et au grand public.

C’est un précieux document qui dote la langue Abouré de la puissance de l’écriture et favorise ainsi sa pérennisation.» a telle ajouté.


Pour elle, une nouvelle vie de l'Abouré s'ouvre, car pour la toute première fois de son histoire, un instrument scientifique fixe la langue Abouré par l’écrit. Et donc la porte est désormais largement ouverte aux études lexicologiques, sémantiques, littéraires, etc. qui pourront être engagées.


Notons que pour la circonstance Madame Simone EHIVET GBAGBO était accompagnée de son Excellence COFFI Charles, des pasteurs Patrick et Christiane YORO, et Mme SERI Béatrice, du Dr BOUA Alphonse, de son Directeur de cabinet AKPA Corentin et des membres de son cabinet.


COMSEG






219 vues0 commentaire

Accueil