CÔTE D'IVOIRE:LES CADRES ET CHEFS TRADITIONNELS DE LA REGION DU GÔH CHEZ MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO

La deuxième Vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Madame Simone EHIVET GBAGBO, a reçu cet après midi du samedi 27 mars 2021, les cadres et chefs traditionnels de la région du Gôh. Cette délégation comprenait le ministre Vincent Pierre LOKROU, des chefs de villages des départements de Gagnoa et Oumé. Les chefs traditionnels et les cadres de Gagnoa disent être venus remercier Madame Simone EHIVET GBAGBO qui s'est déplacée pour aller les soutenir au plus fort de la crise politique due à la désobéissance civile. C'était le 13 août dernier. On pouvait estimer à plus de 700 personnes (y compris la délégation de Bayota, arrivée quelques temps plus tard).






Le président du comité d'organisation, M. Alain GOURI a rendu hommage au couple Laurent et Simone Gbagbo. Il a exprimé sa reconnaissance à la deuxième Vice-présidente du FPI, qui s'est allée marquer sa solidarité aux populations de Gagnoa après les préjudices subis durant la période de désobéissance civile. «Maman Simone EHIVET GBAGBO, votre passage à Gagnoa, vous femme, en ces moments terribles où beaucoup d'hommes cherchaient plutôt à se cacher, a été hautement apprécié par nos parents, que dis-je, par vos parents. Depuis, toutes ces têtes couronnées ne cessent de nous interpeler pour exiger à venir vous témoigner de vives voix leur admiration» déclaré le PCO. Il faut ajouter que ces chefs et cadres viennent de Gagnoa commune, Ouragahio, Bayota, Kehi-Dahépa, Yopohué, Guibéroua et Oumé.


Après Alain Gouri, Dr KACOU Yohou Simon Pierre, président de l'Union des ressortissants du Kapatro (Ureka) a pris la parole pour rappeler les moments forts qui ont émaillé la période de désobéissance civile.


Étienne YOHOU, chef du village de Babré, porte-parole de la chefferie de Gagnoa et Hubert DJAGNAN, porte-parole de la chefferie de Guiberoua ont remercié Madame Simone EHIVET GBAGBO dont la générosité légendaire n'est plus à démonter.






«Merci aux cadres de Gagnoa qui ont accepté de venir. Il se passait dans la Côte d'Ivoire et particulièrement à Gagnoa des choses difficiles à accepter. Et quand ça se passe comme ça, il est important qu'on se lève pour aller saluer sur place au lieu d'envoyer une délégation pour aller saluer comme ça. J'ai fait mon devoir. C'est mon devoir de citoyenne et je suis mariée à Gagnoa. Donc j'ai accepté de faire mon devoir. La plupart de ceux qui ont été frappés avait pratiquement le même âge que mes enfants. Donc ce sont mes enfants aussi. Donc c'était normal. Et je n'attendais pas qu'une délégation vienne en retour pour me remercier » a déclaré Madame Simone EHIVET GBAGBO. Elle a par ailleurs exhorté ses hôtes à l'union et à l'amour. Elle a invité les chefs à jouer leur rôle de prévention de conflit dans la communauté.



COMSEG



301 vues1 commentaire

Accueil