DES CHEFS TRADITIONNELS DE L'ANCCCN-CI CHEZ MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO


La deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Madame Simone EHIVET GBAGBO a reçu ce vendredi 4 Octobre 2019, une délégation de l'Association Nationale des Chefs Coutumiers de Communautés et des Notables de Côte d'Ivoire. (ANCCCN-CI).


Cette délégation avait à sa tête Monsieur KIFFY YORO Mathias, chef central des Bété d'Abobo, par ailleurs premier responsable de cette association.


Le porte-parole de la délégation, le Secrétaire National FPI, le camarade AKO, a révélé que cette délégation des garants de la tradition est venue saluer Madame Simone EHIVET GBAGBO. Selon lui, depuis sa sortie de prison, leur hôte du jour n'a que deux (2) mots à la bouche : le pardon et la réconciliation.

« De ce fait, elle nous a envoyés en mission pour parler de ces deux (2) sujets et c'est ce que nous avons fait à travers toute la commune d'Abobo.

Et les résultats sont là, les jeunesses du FPI et du PDCI s'asseyent et travaillent ensemble » a-t-il dit


A cet effet, précise le porte-parole, la fédération FPI d'Abobo a décidé d'organiser un tournoi de maracana dénommé « Tournoi de la réconciliation » qui est à sa première édition. Ce trophée faut-il le souligner, porte le nom de Madame Simone EHIVET GBAGBO.

Le camarade AMÉDÉ, fédéral d'Abobo prenant la parole, a remercié le PDCI pour avoir mis 37 cars à leur disposition pour les transporter au meeting du 14 septembre dernier au parc des sports de Treichville.


Madame Simone EHIVET GBAGBO a quant à elle, remercié le fédéral et les SN FPI d'Abobo pour le travail abattu. Elle a remercié les chefs coutumiers pour leur soutien.

Elle a poursuivi en disant que c'est Abobo qui a le plus besoin de réconciliation car « c'est là-bas qu'il y a eu plus de dégâts » a justifié la deuxième vice-présidente du FPI.


Madame Simone EHIVET GBAGBO a adressé ses remerciements au Doyen TRAORÉ Nattié, un homme dévoué à la cause nationale. « C'est parce qu'il a décidé de travailler à nos côtés qu'on lui a tiré 7 balles dessus pendant la crise de 2010. Et on ne pouvait pas le laisser livré à lui même, on a pris soin de lui et je remercie Dieu car il est encore vivant et il est là avec nous. » a-t-elle ajouté.


Abordant le sujet relatif au tournoi de Maracana, Madame Simone EHIVET GBAGBO a décidé de laisser toute l'organisation à la fédération FPI d'Abobo, qui la tiendra informée des différentes étapes.


Parlant de la réconciliation, madame Simone EHIVET GBAGBO a rappelé à l'assemblée que c'était le chantier principal du président Laurent GBAGBO en 2000 puisque c'est une affaire très sérieuse, car le challenge est toujours de réconcilier tous les fils de ce pays après la crise post-électorale de 2010.


« La réconciliation ne doit pas se limiter aux discours politiques mais s’accompagner d’actions sur le terrain. Il faut passer de cour en cour pour en parler, pour que les dioulas puissent aller dormir chez les bétés sans problèmes » a conclu la deuxième vice présidente de Front Populaire Ivoirien.


COMSEG



Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png