CONGO-KINSHASA : LE DOCTEUR SIMONE GBAGBO FACE A L’AUDITOIRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

Arrivée depuis le Mercredi 23 Mars 2022 pour prendre part à la 4 ème édition du Forum des Femmes Entrepreneures du Congo-Kinshasa, Madame Simone EHIVET GBAGBO a pris part au lancement officiel de cet évènement organisé par la Fondation NEHEMA de Madame Ketsia OLANGI. Et ce, en présence de la Ministre Provinciale de l'Environnement et Aménagement de la ville de KINSHASA Madame Leatitia BENA KABAMBA, par ailleurs Marraine de la cérémonie, du représentant de la ministre du genre, de la famille et de l’enfant, ainsi que de plusieurs décideur.e.s. C'était ce vendredi 25 Mars 2022.








Après le discours de bienvenue fait par l’initiatrice de l’évènement, Madame Ketsia OLANGI, c’était au tour de la Marraine de la Cérémonie d’apporter tout son soutien et ses encouragements à toutes ces femmes qui ont décidé de relever de défi de l’écologie.



A la suite des allocutions, un panel constitué de plusieurs personnalités a pris place sur la scène pour mener des réflexions sur le thème de ce forum qui est : « Femmes entrepreneures et les opportunités dans la transition écologique ». Dans ce groupe de réflexions, on peut citer entre autres la Marraine du Mouvement des Générations Capables, le Docteur Simone EHIVET GBAGBO, Madame Gisèle BUSIMA, Ceo Futuro Group RDC, Me Dignité BWIZA avocate au barreau de l'Ituri et Monsieur Al KITENGUE, Fondateur de Synergy Group et expert de la gestion des grands changements économiques et de la communication stratégique des entreprises et organisations.







Pendant leur exposé, les conférenciers ont ensemble décelé les problèmes qui freinent la transition écologique sous nos tropiques. Tous se sont accordé à dire qu’il y’a un manque de formation et aussi d’information sur les écologiques.


En outre, ils ont proposé des solutions afin de saisir les opportunités de cette transition. Il s’agit entre autres de former les populations, les encadrer, investir des techniques traditionnelles afin de les améliorer et les moderniser, créer plus de banques agricoles, mutualiser les intelligences, assurer aux enfants des milieux ruraux un bon système éducatif, etc.


Cette première journée s’est terminée par les interventions de l’actrice Jacquie APPIAH et la chanteuse Barbara KANAM.



COMSEG




158 vues0 commentaire

Accueil