DAOUKRO - VISITE DE COMPASSION : MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO AUX CÔTÉS DES VICTIMES

La deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Madame Simone EHIVET GBAGBO s'est rendue ce 14 septembre 2020 dans la ville de Daoukro, chef-lieu de la région de l'Iffou. Elle est allée dire yako aux victimes des marches de protestation contre le troisième mandat anticonstitutionnel d'Alassane OUATTARA. Elle conduisait une forte délégation composée de plusieurs vices-présidents notamment les ministres Richard SECRÉ, Lazare Koffi KOFFI, Nicolas DJÉTOUA. L'honorable Innocent YOUTÉ, député de Kouibly. Plusieurs secrétaires généraux adjoints du parti et des secrétaires nationaux techniques et des membres de son cabinet.






A son arrivée dans la ville, Madame Simone EHIVET GBAGBO est allée directement rendre les civilités à Madame Julie AKA epse KABLAN, préfet de région de l'Iffou, préfet du département de Daoukro. L'autorité préfectorale a souhaité la cordiale bienvenue à la deuxième vice-présidente du FPI et présenté le bilan globale des évènements.


« Les dégâts ont fait 182 blessés. 103 d'entre eux ont été traités à l'hôpital. Les autres ont été pris en charge par les sapeurs pompiers. Officiellement, il y a eu 4 décès et 6 blessés évacués à Bouaké» a déclaré Madame le Préfet de Daoukro. Il faut préciser que ce conflit qui est devenu inter-communautaire, a occasion la destruction de plus de 300 habitations et commerces faisant 1500 déplacés.


Madame Simone EHIVET GBAGBO a dit sa joie d'être dans la capitale de l'Iffou et surtout de témoigner sa solidarité aux victimes de ces évènements malheureux. Après la préfecture, elle a ensuite mis le cap sur la cour royale de Daoukro pour présenter ses condoléances à Nanan Kongolagou, roi de Daoukro qui a perdu son épouse et un de ses frères. Elle fait des dons à la notabilité avant de se rendre au foyer de la ville pour communier avec les victimes. Madame Simone EHIVET GBAGBO avait à ses côtés l'honorable Olivier AKOTO, député de Daoukro et TRAORÉ Adam Kolia, président du conseil régional de l'Iffou. Le fédéral FPI de Daoukro, Dr KOUADIO Kouamé Germain a souhaité la bienvenue à sa camarade du parti.






Elle a exprimé son amertume de voir qu'en 2020, la Côte d'Ivoire soit encore à ce stade au point où des protestations politiques débouchent sur des conflits inter-communautaires. Les populations ont été invitées à manifester dans le respect des lois ivoiriennes. « Ce que vos jeunes ont fait là, ils n'ont pas mal agit. Dans ce pays, il faut que nous apprenons que quand on est mécontent, on puisse s'exprimer. Je suis sûre que si le président Bédié vient ici il va dire la même chose. Tant que celui qui marche ne va pas caser, qu'on le laisse s'exprimer publiquement. Si des gens veulent l'agresser, que les policiers et les gendarmes l'encadrent pour ne pas qu'il soit agressé. C'est leur rôle. La vie de l'homme doit être respectée. Les lois doivent être respectées. Parce que si tu ne respectes pas la vie, celui qui va prendre le pouvoir demain et s'il fait la même chose, est ce que tes parents vont accepter? Je suis venue saluer les marcheurs et les blessés car ce qu'ils ont fait là, c'est pas un péché» a laissé entendre Madame Simone EHIVET GBAGBO sous les ovations des populations venues en grand nombre.


Elle a fait d'importants dons aux victimes des évènements. Le président du conseil régional de l'Iffou, TRAORÉ Adam Kolia a remercié madame Simone EHIVET GBAGBO pour son déplacement. Il a rappelé le combat de cette dernière en faveur de la paix et de la liberté en Côte d'Ivoire. « Nos parents ont vécu des moments douloureux pour une simple marche qui est l'expression de la démocratie. Quand on est content on peut marcher, quand on n'est pas content on peut marcher aussi parce que c'est un droit démocratique. On ne brûle pas son village comme on ne brûle pas son pays mais on pose au contraire des actes qui unissent son pays. Madame la Première Dame

Yako à vous aussi pour les événements de Bonoua. Vous êtes une mère qui se soucie de ce qui peut arriver à la Côte d'Ivoire, notre pays. Vous êtes une vraie nationale, une vraie patriote qui peut oublier son intérêt personnel pour celui du pays» a-t-il déclaré.


La deuxième vice-présidente du FPI a rendu une visite de soutien et de compassion à la famille à feu N'GORAN Apollinaire au quartier Anoumambo.



COMSEG



Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png