DECLARATION DE MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO SUR L'INFECTION A CORONAVIRUS

Chères sœurs, chers frères,

Chers parents de Côte d’Ivoire

Je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet grave.

L’infection à Coronavirus ou COVID-19 est présente dans notre pays avec, à la date du 22 mars 2020, 25 cas confirmés.

Ce nombre risque malheureusement de croître dans les prochains jours car l’infection est très contagieuse. Sur une échelle de 1 à 3, elle a un indice de reproduction estimé entre 2 et 3. Cela signifie que la transmission du COVID-19 est massive et plus rapide au sein de la population générale que celle de la grippe saisonnière.

Cette maladie, Il faut le savoir, se contracte par contagion. Lorsque je suis en face d’une personne porteuse du virus, les gouttelettes de salive qu’elle projette en parlant, en éternuant ou en toussant peuvent me contaminer. Les objets touchés par une personne porteuse du virus peuvent me contaminer si je les touche à mon tour.

C’est pourquoi :

- il devient indispensable que je porte un masque qui va me protéger et protéger mon vis-à-vis contre le virus,

- il est important que je me lave régulièrement les mains avec de l’eau et du savon plusieurs fois par jour,

- il est important que j’évite tous les gestes de familiarité et d’affection (serrage des mains, accolades, embrassades) qui peuvent m’amener à contaminer les autres sans le vouloir et à me contaminer sans le chercher,

- il est important que je consulte des médecins si je présente les symptômes du COVID-19. Il ne faut surtout pas avoir peur de l’isolement.

Chez tous les patients atteints, on peut observer, un rhume, des maux de gorge, de la fièvre, des maux de tête, une toux sèche, et des difficultés respiratoires graves pouvant évoluer en pneumonie.

Certains patients, en plus de ces signes, peuvent présenter une fatigue générale, des douleurs musculaires, ou encore une diarrhée.

Il faut savoir que 85% en moyenne des personnes contaminées ne feront pas la maladie mais vont contaminer les autres si elles ne respectent pas les consignes. 15% de ces personnes vont tomber malades et parmi elles, 5% vont faire la maladie sous sa forme grave avec des complications pulmonaires et même rénales qui peuvent entrainer la mort.

Cette épidémie n’épargne aucun continent ni aucune race humaine. Les africains, les noirs ne sont pas