DISCOURS DE MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO LORS DE LA CÉRÉMONIE D'HOMMAGE DU FPI A SANGARE ABOUDRAHAMAN


En 2014, soit 4 ans en arrière, s’exprimant dans le documentaire intitulé "Simone & Laurent Gbagbo, le droit à la différence", réalisé par la journaliste italienne Nicoletta Fagiolo, notre camarade Sangaré Aboudrahamane, avait prononcé une parole prémonitoire à laquelle nous n’avions pas prêté attention. L’accomplissement de cette parole dans la vie de Sangaré, nous avait en effet, paru invraisemblable.


Ce jour-là, expliquant la petitesse de sa personne par rapport à la grandeur de la vision du Front Populaire Ivoirien, Il avait endossé une phrase de Laurent, en disait à la journaliste italienne qui l’interrogeait : "Moise n’est pas entré dans la terre promise. Je ne sais pas si je vais entrer dans la terre promise. Si je n’entre pas, continuez le combat"


Or donc, comme à son habitude, il ne prononçait pas des paroles en l’air. Il nous annonçait, dans le calme et la sérénité qui l’ont toujours caractérisé, les choses à venir. Et comme un séisme qui se déclenche sans crier gare, dans la matinée du 3 novembre dernier, la mort a brusquement, soudainement, frappé. Elle nous a brutalement enlevé notre Sangaré, mon tamis, mon camarade de lutte, notre Prési, notre gardien du temple, le jumeau de Laurent.

Elle nous a laissé KO debout.


Sangaré s’en est allé par le chemin de tous les hommes. Nous aurions tellement aimé l’avoir toujours avec nous, mais, nous réalisons comme l’affirme l’écriture, que "l’homme est comme une vapeur qui parait pour un peu de temps et qui disparait ensuite" (Jacques 4, 14). Notre Dieu est celui qui marque le terme de nos vies, ce terme que nous ne pouvons pas franchir. Inclinons-nous donc humblement, devant Sa volonté souveraine.

Famille biologique de Sangaré, yako. Famille politique de Sangaré, yako. Yako à nous tous, Yako à la nation ivoirienne, Yako à l’Afrique digne.