PLUS DE 500 FEMMES DU COJEP CHEZ MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO


La présidente des femmes du COJEP (Congrès pour l'égalité des peuples) , Madame Antoinette GBIZIÉ et plus de cinq cent (500) autres femmes ont déferlé ce 20 décembre à la résidence de Madame Simone EHIVET GBAGBO, deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien.


Selon la cheffe de la délégation, il s'agit pour elles, de venir traduire l'affection et la reconnaissance du président du COJEP, Charles BLÉ GOUDÉ à sa « mère », Madame Simone EHIVET GBAGBO.


« Nous sommes porteuses d'un message du ministre Charles BLÉ GOUDÉ qui nous envoie vers vous. Il va bien et très bien même. Sa préoccupation est de savoir comment vous vous portez. Il vous dit yako. Grâce à la bonté de Dieu votre vie a été épargnée. Que le nom du Seigneur soit béni. S'il était là, il serait venu vous témoigner le réconfort qu'un fils doit à sa mère. La lutte que nous menons a un père, c'est Laurent GBAGBO. Cette lutte a aussi un fils, Charles BLÉ GOUDÉ. Si cette lutte a un père, si cette lutte a un fils c'est qu'elle a aussi une mère, c'est bien vous, maman GBAGBO. Nous partageons entièrement votre vision. Il ne peut y avoir de réconciliation sans pardon. C'est pour cela que le président Charles BLÉ GOUDÉ dit que la Côte d'Ivoire est un tout qui a besoin de tous » a déclaré Madame Antoinette GBIZIÉ.


Madame Simone EHIVET GBAGBO a remercié ses hôtes pour avoir effectué le déplacement jusqu'à son domicile, afin de lui rendre hommage. Elle a ensuite exprimé son admiration pour le président du COJEP.