JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME: ADRESSE DE MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO.

Mesdames du monde entier, femmes et sœurs de la Côte d’Ivoire, Bonjour.


De 1977, année de l’institution de la journée internationale des femmes à cette année 2020, cela fait 43 années que dans le monde entier, pendant une journée, la femme est élevée et même célébrée.


C’est une excellente chose. C’est surtout le meilleur moment pour rappeler que le combat pour les droits et le bonheur des femmes est encore loin d’être achevé.


Cette année, le thème retenu à l’international est : « Je suis de la génération égalité ! Levez-vous pour la défense des droits des femmes ».



Chez nous en Côte d’Ivoire, le choix s’est porté sur le thème : « La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire ». Ce choix est également judicieux car notre pays a besoin de la paix maintenant et durablement.


A l’occasion de cette célébration, je voudrais saluer et exprimer mon admiration à toutes les femmes à travers le monde. Toutes les mères, toutes les épouses, toutes les filles, toutes les femmes sans qui il n’y a pas de vie.

Toutes soyez bénies !


Il est nécessaire de faire la promotion de la femme dans notre pays.


C’est vrai que les combats anciens ne sont pas encore terminés. Toutes les pratiques discriminatoires qui ont tendance à rabaisser la femme doivent disparaitre :

· Discrimination salariale ;

· Rejet de la femme enceinte par certains employeurs ;

· etc.


J’exprime, pour cette célébration, le souhait qu’au-delà des discours, des déclarations et des cordialités, les femmes ivoiriennes apportent une pierre forte et efficace à la restauration de la paix, de l’État de droit et de la démocratie.


Aujourd’hui, dans mon pays, les discussions en vue d’une vraie réconciliation des ethnies, des groupes sociaux, des membres de cette nation, sont dans l’impasse.


Aujourd’hui, la recherche d’un véritable consensus pour des élections justes, transparentes, équitables, inclusives a complètement échouée et des nuages noirs s’accumulent sur la tête des Ivoiriens.


Nous les femmes, « nous devons nous lever pour la défense » d’une nation paisible et réconciliée.


Nous les femmes, « nous devons prendre en main non seulement la promotion de la femme» mais également la promotion d’une société de paix.

« Nous sommes un atout pour une paix durable, en Côte d’Ivoire. »


Nous devons toutes revendiquer ce statut et nous impliquer chacune dans sa sphère, dans son ministère, dans sa tribu, dans son quartier, pour imposer à tous les acteurs politiques quels qu’ils soient, cette alliance de paix, ce pacte national afin que 2020 soit véritablement une année où nous voyons se matérialiser la restauration de notre nation.


Bonne journée de la femme à toutes et à tous !


MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO

Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png