LA PLATE-FORME INTERCONFESSIONNELLE DES FEMMES DE COTE D'IVOIRE CHEZ MADAME SIMONE GBAGBO

Ce mercredi 16 Février 2022, Madame Simone EHIVET GBAGBO a reçu la Plateforme Interconfessionnelle des Femmes de Côte d’Ivoire dirigée par Madame Hadja Mariam FOFANA Epouse Coulibaly. Elles ont déclaré avoir sollicité cette audience pour présenter leur association, leurs objectifs ainsi que leurs réalisations et échanger avec la marraine du Mouvement des Générations Capables sur la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale du pays.


La porte-parole Pasteure AGNERO Rose a présenté leur plate-forme qui est constituée de 37 Associations de Femmes de religions différentes. Elle comprend entre autres, les Femmes Méthodistes de CI, l’Association des Femmes Catholiques de CI, Les Femmes de la Oummat Islamique, les Femmes Messianiques de CI, les Femmes Protestantes de CI, les Femmes de l'église Papa Nouveau, l’Union des Femmes Harristes de CI, l’Association des Femmes Musulmanes CI, etc.






Créée en 2012, à l'initiative de Hadja Mariam FOFANA Epouse Coulibaly, cette plate-forme unique en son genre et qui participe d’ailleurs au dialogue politique initié par le gouvernement, a pour buts : la recherche de la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale.


« Nous nous sommes dites que c'est la femme qui peut envoyer la paix car la femme est éducatrice des enfants et soutien de l'époux. Nous sommes d'abord femmes avant d'être des religieuses. » a souligné Pasteure Rose AGNERO


Dans leurs actions, ces femmes dynamiques ont entrepris des caravanes, des conférences mais aussi et surtout des journées de prières en faveur de la Paix. Elles ont donc invité celle qu’elle qualifie de femme de conviction, le Dr Simone EHIVET GBAGBO, a les assistées dans leurs différentes actions. « Vous êtes un exemple parce qu'au moment où le monde entier vous regardait, on ne savait pas quelle allait être votre position, vous êtes venue et vous avez parlé de paix et de dépassement de soi. Et ce n'est pas fini, nous vous encourageons à faire davantage. Nous souhaitons voir toutes les premières dames et les présidentes institutions et femmes leaders de CI à une table de discussions sur la CI. Et ensemble avoir un jour de prière. » a conclu la porte-parole.








Prenant à son tour la parole, Madame Simone EHIVET GBAGBO a déclaré être très honorée, très émue de la présence de la plate-forme des interconfessionnelle femmes et elle a tenu à remercier la Présidente de l’association qu’elle connait depuis très longtemps. « Votre organisation n'est pas une petite organisation. Elle donne exemple de la cohésion sociale. On y trouve des confessions qui normalement ne s'acceptent pas et vous voilà ensemble. Nous avons les chrétiennes et les musulmanes ensemble. On peut dire “Allah”, “Dieu”, le Prophète Mahomet (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui et sa famille) et Jésus et marcher ensemble, sans qu'il n'y ait pas problèmes. Vous nous donnez une grande leçon. » a affirmé la présidente d’honneur du MGC.


Pour Madame Simone EHIVET GBAGBO, cette plate-forme qui considère nos différences comme des richesses est une bonne chose. Il n'y a que des gens qui ont la crainte de Dieu qui peuvent faire cette démarche. Elle a renchérit en disant que la réconciliation est un impératif dicté par Dieu lui-même.


Elle a déclaré par ailleurs que pour réussir la réconciliation en Côte d’Ivoire, il faut pointer du doigt les problèmes et dire qu'on ne doit plus les encourager. Par la suite, il y a obligation d'un côté de demander pardon et de l'autre, d'accepter de pardonner. Alors viennent la réparation et la restitution. Selon le Dr Simone GBAGBO, si toutes ces actions sont réalisées, le pays sera enraciné dans la paix et la cohésion. Pour finir, elle a souhaité que les rencontres voulues par la plate-forme entre les premières dames soient organisées pour faire avancer les plaidoyers sur la réconciliation nationale.


COMSEG




379 vues0 commentaire

Accueil