MEETING FPI/EDS : L'OPPOSITION ANNONCE UNE MARCHE


Le Front Populaire Ivoirien (FPI) et la plateforme EDS (Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté) ont organisé un giga meeting ce samedi 1er février 2020 à la place Ficgayo de Yopougon pour réclamer le retour en Côte d'Ivoire du président Laurent GBAGBO.


La deuxième vice-présidente du FPI et bien d'autres cadres du parti ont effectué le déplacement pour assister à ce meeting qui a rassemblé des milliers d'Ivoiriens.

Dès l'entame de ce grand rassemblement, le fédéral FPI de Yopougon, Bertin Kouassi KOUADIO a réitéré l'engagement des militants de sa commune à poursuivre le combat de Laurent GBAGBO.


Le président du comité d'organisation du meeting, KONÉ Boubacar, a souhaité la cordiale bienvenue aux participants. Il a donné les raisons de ce rassemblement. « Nous avons décidé de nous rassembler ici pour réclamer d'une seule voix la levée des restrictions du président Laurent GBAGBO. Nous sommes là pour remercier le vaillant peuple de Côte d'Ivoire » a déclaré le PCO.


Suzanne WODJA de la JFPI a délivré le message de son mentor, le National DAHI Nestor. Pour elle, le régime OUATTARA ne fait rien pour améliorer les conditions de vie des Ivoiriens. Les secteurs de l'éducation et de la santé sont à l'agonie.

Les femmes de l'OFFPI, par la voix de leur porte-parole, Professeure Marie Clémence ADOM, ont demandé à la Cour Pénale internationale de lever les restrictions faites au président Laurent GBAGBO pour qu'il puisse venir dans son pays.


Elle a été suivie par le professeur Georges Armand OUEGNIN. Selon lui, le président Laurent GBAGBO est le chaînon manquant de la réconciliation nationale en Côte d'Ivoire.

« La Réconciliation vraie et la paix durable en Côte d'Ivoire ne peuvent se faire sans le président Laurent GBAGBO. Il n'y aura jamais de réconciliation vraie en Côte d'Ivoire sans le président Laurent GBAGBO » a insisté le président de EDS. Il a annoncé une marche de l'opposition dans les prochains jours afin de réclamer des conduits équitables pour l'organisation des futures élections. Le président de EDS s'est ouvertement opposé à la caution de 200 millions et au parrainage de candidature.


L'émissaire du PDCI-RDA, monsieur David SERI BI, représentant Maurice GUIKAHUÉ, a pour sa part déclaré que la place de Laurent GBAGBO n'est pas à Bruxelles mais auprès des siens en Côte d'Ivoire.


L'orateur principal, Dr ASSOA ADOU a déploré l'instauration de la pensée unique par le régime OUATTARA. Comme ses prédécesseurs, il a réclamé le retour du président Laurent GBAGBO en Côte d'Ivoire. Il a par ailleurs invité les Ivoiriens à se mobiliser pour mettre démocratiquement fin au régime OUATTARA.


Plusieurs artistes tradi-modernes ont communié avec le public, au son de leur musique.

COMSEG



Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png