MGC :NOUS SOMMES UN MOUVEMENT CITOYEN PRONANT LES VALEURS INDISPENSABLES À LA NOUVELLE CÔTE D'IVOIRE

En prélude à leur assemblée générale constitutive qui se tiendra le samedi 25 Septembre 2021 au Palais des Sports de Treichville, le comité d’organisation du Mouvement des Générations Capables a invité la presse afin de lancer leurs activités.



Dans ses propos liminaires, La Présidente du Comité DJE LOU Béné Epouse YOZAN entourée de ses collaborateurs Monsieur KPELE Serges le Vice-Président et Madame KRAIDI Marie-Claude, a d’abord presenté la crise des valeurs observée en Côte d’Ivoire. Elle a déclaré que la société ivoirienne est en proie à des dérives graves. Elle a pris pour exemple le père de famille qui aurait drogué ses enfants mineurs afin d’abuser d’eux. La conférencière a par ailleurs dénoncé la banalisation de la vie humaine à travers la disparition quasi quotidienne d'enfants, de jeunes gens et de jeunes filles dont la plupart sont retrouvés assassinés.






« Dans l'administration ivoirienne, les bureaux de hauts cadres insoupçonnés sont devenus de hauts lieux de dépravation des mœurs et d'orgies sexuelles. La course à l'enrichissement illicite, les détournements de deniers publics, le blanchiment de l'argent sale de la drogue et autres trafics plombent les performances et la compétitivité de notre économie.» a martelé d’une part la Présidente du Comité d’organisation.


D’autre part , on assiste selon les organisateurs à l'émergence de vidéastes dont le seul talent réside dans les invectives et autres injures grossières de personnalités politiques.


C’est pour dénoncer tout cela que différents mouvements, prônant le retour aux valeurs humaines, ont vu le jour. Ces mouvements ont décidé de se mettre ensemble pour former une seule entité avec pour marraine Madame Simone EHIVET GBAGBO.


Madame DJE LOU a continué en ces termes : « le peuple de Côte d'ivoire mérite mieux que cela ! Notre pays, ayant souffert d'une longue et inutile guerre, a besoin de pardon et de réconciliation Vraie afin de reprendre le chemin du développement. Les Ivoiriennes et les Ivoiriens doivent se donner la main, dans un climat de paix. » .







Elle a aussi insisté sur le fait que depuis sa sortie de prison le 08 août 2018, malgré les épreuves endurées et les injustices subies, Madame Simone Ehivet Gbagbo, femme, épouse, mère et leader d'opinion, s'est résolument engagée sur la voie de la réconciliation. Elle semble résolue à guérir les cœurs meurtris par les affres de la guerre, réinventer une société de tolérance dans la diversité culturelle, religieuse et politique, afin de remettre ensemble nos communautés instrumentalisées et opposées par les crises successives. Madame Simone Ehivet Gbagbo est allée à la rencontre du peuple à travers toute la Côte d'Ivoire prônant le pardon, la réconciliation et la cohésion sociale, gage de paix et de progrès d'une société nouvelle fondée sur la promotion des valeurs humaines avec des hommes et des femmes nouveaux, réellement disposés et capables de transformer la société ivoirienne.


Elle a conclu en lançant une invitation aux personnes présentes et celles qui les suivent à travers les réseaux sociaux, ainsi qu'à toutes celles qui sont éprises de bonnes mœurs, à les rejoindre afin de redonner à la Côte d’ivoire ses lettres de noblesse.


COMSEG




531 vues1 commentaire

Accueil