NOE/ SIMONE EHIVET .G : « MON SOUHAIT, C'EST QUE LES FEMMES SOIENT DES BATTANTES ET ENTREPRENANTES »

À l'occasion de la célébration de la Fête des Mères organisée par l'église Pentecôte Internationale de Côte d'Ivoire, le Docteur Simone EHIVET GBAGBO s'est déplacée avec une forte délégation dans la ville de Noé. L’objectif de cette fête était d’honorer les femmes du 3ème âge, actives dans le ministère des femmes, mais également d’inculquer aux femmes, les notions de leur autonomisation. C'était ce samedi 04 Juin 2022.



À leur arrivée, le Docteur Simone EHIVET GBAGBO et sa délégation se sont rendues au domicile du Sous-Préfet le gouverneur DOSSO Losseni puis chez le Chef du village Nanan ASSI ATCHAN II pour les civilités usuelles.






Après les salutations, le cap a été mis sur la grande place de Noé, lieu de la cérémonie où le Docteur Simone EHIVET GBAGBO a été accueillie par ADAYÉ Kobénan, Pasteur Sectoriel de l'Eglise Pentecôte Internationale de Côte d'Ivoire.


Il est revenu à la Madame TADJO Solange, Présidente du Ministère des femmes du secteur de Maféré, de dire le mot de bienvenue. À sa suite, la marraine de la cérémonie, Madame EBAHINTCHI Khady a salué la présence du Docteur Simone EHIVET GBAGBO avant de féliciter les femmes Pentecôtistes pour cette célébration.


Au cours de cette cérémonie, le Pasteur ADAYÉ Kobénan a, au cours d'une brève exhortation tirée du livre de Genèse 1 v 26, déclaré que la femme est l'égale de l'homme. En sus, il affirmé que bien qu'il y ait des efforts qui soient faits pour réduire les discriminations que subissent la femme, beaucoup restent encore à faire. Il a par ailleurs salué ces femmes qui, grâce à leur combativité, ont réussi à se hisser sur le plan social en devenant des cadres, des ministres, des Présidentes, etc.








Après la remise des cadeaux, le Docteur Simone EHIVET GBAGBO a, lors de son allocution, adressé ses félicitations aux autorités de l’Eglise Pentecôte pour cette initiative de rendre hommage aux femmes de leur vivant. Car selon elle, l’on oublie souvent de célébrer nos contemporains et c’est lors des veillées funéraires, que l’on entend les témoignages de reconnaissance. « Célébrons-nous vivants ! » a-t-elle lancé.

Ensuite, l'invitée spéciale a incité les femmes présentes à être comme Rahab, Deborah, Ruth, Anne, Esther et plusieurs autres femmes de la bible. Des femmes qui se sont engagées dans des entreprises audacieuses, et qui ont réussi à changer les choses en puisant dans leur intelligence et leur sensibilité. « Je sais que dans nos églises, les femmes sont imprégnées de la parole de Dieu, remplies de l’Esprit. Mais mon souhait, c’est que, comme Priscille, en plus de leurs compétences spirituelles, les femmes soient des femmes battantes, entreprenantes. » a-t-elle conclu.

COMSEG




64 vues0 commentaire

Accueil