PAQUES 2020: MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO INVITEE A CELEBRER L'EVENEMENT DANS LE VILLAGE DE KPOLESSOU


Madame Simone EHIVET GBAGBO, deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) a reçu ce mardi 10 mars 2020, une importante délégation du village de KPÔLESSOU (département de Didievi, région des lacs).

La rencontre a eu lieu à sa résidence privée de cocody riviera golf et la délégation des visiteurs était conduite par Nanan Konan N’GUESSAN BOGUET, chef de la tribu GNANGUI et YAO Léon, président de la mutuelle de KPÔLESSOU. Ils étaient accompagnés des présidents de mutuelles des villages constituant la tribu.





Au nom de la délégation, le porte-parole Eric N’GUESSAN a fait savoir qu’ils ont effectué le déplacement pour divers motifs.

« Nous sommes là pour trois raisons. D’abord parce que le couple présidentiel a recouvré la liberté, même si cette liberté est un peu écorchée. Nous voulons aussi dire yako à la Première Dame.

La deuxième raison, c’est que notre village KPÔLESSOU est longtemps resté dans les ténèbres. C’est avec le président que notre village a bénéficié de l’électricité.

La troisième raison, c’est que quand notre chef de tribu devrait être intronisé, il a adressé une invitation au président Laurent GBAGBO qui a répondu favorablement. Mais comme il avait un calendrier chargé, il a envoyé quelqu’un. C’est pour tout cela que nous sommes venus vous remercier » a déclaré le porte-parole Eric N’GUESSAN.


Il a ajouté pour finir que la réputation du couple GBAGBO les a précédés dans le département de Didiévi. Pour cela, les populations de Kpôlessou voudraient que madame Simone EHIVET GBAGBO y effectue une visite lors de la fête de Pâques 2020.





Lors de son intervention, madame Simone EHIVET GBAGBO s’est estimée heureuse de cette marque de reconnaissance à l’endroit de son époux et d’elle-même. Elle a même confirmé sa présence dans ce village lors de la fête de Pâques 2020. « C’est un acte qui tombe bien. Parce que quand on parle de réconciliation, je regarde certaines ethnies pour voir comment elles réagissent à ce processus de réconciliation. C’est une espèce d’actes de témoignages qu’on peut aller dans les villages Baoulés et être bien accueilli. L’argument de la reconnaissance est très important » a affirmé la deuxième vice-présidente du FPI. Elle a par ailleurs rappelé que le président Laurent GBAGBO avait pris le pouvoir pour le rendre ensuite aux populations à travers sa politique de décentralisation.


COMSEG




Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png