POLITIQUE/RETOUR AHOKE PATRICE: MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO LANCE UNE INVITATION AU GOUVERNEMENT

Ce samedi 15 Mai 2021, la deuxième Vice Présidente du Front Populaire Ivoirien était dans la commune d’Abobo, plus précisément à Anonkoua  Kouté où elle y était pour raccompagner chez lui, l’ancien député FPI de ladite, qui est rentré d’exil en septembre 2019.

 

Elle était  accompagnée à cet effet des Ministres KOFFI KOFFI Lazare, N'GUESSAN Yao Thomas, DOSSO Charles Rodel, du Gouverneur AMONDJI, des Députés YAO Yao Jules, VEH Emile, le Vice Président de l’UNG et de L'EDS  Paul Arnaud BOHUI, des Secrétaires Généraux Adjoints AKPA Corentin, César ETOU, Claudine EHIVET OUATTARA, des Secrétaires Nationaux SANTIN Emmanuel, FOFANA Youssouf, des  Fédéraux BAMBA et ACHI ACHI, Monsieur Alain GOURI, bien d'autres personnalités et des membres de son cabinet.






 

La libation et la cérémonie de purification ont été respectivement faites par le chef NANDJI Lucien et le Révérend pasteur YAKÉ  Félix, suivies des échanges de nouvelles.

 

Dans son message, le président du comité d'organisation AHOKÉ Arsène a souhaité la bienvenue à Madame Simone EHIVET GBAGBO et à toute sa délégation, à Anonkoua Kouté.

 

Il a poursuivi en déclarant qu'il est admiratif de l'amour qu'à Madame Simone EHIVET GBAGBO pour les siens. «Cet amour qui vous fait courir pour apporter réconfort et encouragement.» s'est il exprimé.

 

Il a également souhaité la bienvenue à son aîné l'ex député AHOKÉ Patrice, et en a profité pour lui remettre toutes les responsabilités familiales qui lui incombaient, afin qu'il reprenne toute sa place au sein de sa communauté.

 

Le porte parole, l'ancien chef du village AKÉO Antoine, a, lors de son allocution saluer les bienfaits de Madame Simone EHIVET GBAGBO envers la Côte d'lvoire en général et envers le village d’Anonkoua Kouté  en particulier, notamment ses dons au début de la crise de la COVID-19. À la fin de son intervention, il a présenté une doléance qui est que demandé que  le Président Laurent GBAGBO passe visiter le village martyr d’Anonkoua Kouté dès son retour au pays .

 

Prenant la parole, l'ex Député AHOKÉ Yapo Patrice a demandé à Madame Simone EHIVET GBAGBO de tenir bon, car c’est elle qui à la rmission de faire naître de la Nouvelle Côte d'lvoire.






 

À sa suite, Madame Simone EHIVET GBAGBO a déclaré qu'elle était à Anonkoua Kouté avec plusieurs autres camarades du FPI et des personnalités de la Société civile pour raccompagner chez lui, AHOKE Patrice, rentré d’un long exil de dix (10) ans.

«Pour avoir la vie sauve, votre fils, comme plusieurs autres cadres de la Majorité présidentielle, a dû trouver refuge au Ghana voisin. Loin des siens, il a passé des moments très difficiles. Vous l’avez entendu expliquer ce qu’il a souffert. AHOKÉ, Yako.»

Elle a poursuivi en disant que l'ex Député arrive dans un village qui continue de se remettre petit à petit, de ses traumatismes, et qu'elle compte sur lui pour être un apôtre de la réconciliation.

 

La deuxième Vice-Présidente a déclaré que les exilés sont encore nombreux dans les pays qui les ont accueillis, en Afrique et dans le monde, dont le plus illustre d’entre eux, Laurent Gbagbo est annoncé à la porte, Blé Goudé également, elle a invité la population à être unis pour les recevoir.

 

 

 

Poursuivant son propos, elle s’est penchée sur l’actualité du moment :«Nous sommes ici aujourd’hui, grâce à toi. Mais tu reviens au moment où notre pays traverse une grave crise énergétique qui nous bouscule et nous interpelle tous. Nos nuits, nos journées, nos activités sont rythmées par de fréquentes coupures d’électricité. Avec humour, les Ivoiriens parlent de tontine de courant !! Mais ce délestage dont on n’a aucune visibilité quant à sa fin, a déjà des conséquences graves sur notre quotidien.»

 

Elle a affirmé que plusieurs sociétés envisagent sérieusement de procéder à des mises au chômage technique, voire même à des licenciements, alors elle  invite le Gouvernement à revisiter courageusement les options traditionnelles et de faire une grande place aux énergies renouvelables, adoptant une politique de discrimination positive envers cette source d’énergie dans les foyers et pourquoi pas, dans les entreprises.

«Je voudrais terminer mon intervention en vous annonçant officiellement que, le 27 mai prochain, dans 12 jours exactement, mon livre intitulé "Ma sortie de prison, prémices d’une Côte d’Ivoire réconciliée", paraîtra en Côte d’Ivoire et en France.»

 

 

Ce livre est le reflet de son engagement pour un rassemblement des filles et des fils de notre Nation. Tout en encourageant la population à s'en procurer et à le lire. En Côte d’Ivoire, il sera disponible au prix de 5000 FCFA.

 

COMSEG




734 vues0 commentaire

Accueil