PROGRAMME INCLUSIF POUR LA RECONCILIATION NATIONALE/S.GBAGBO:«JE SUIS PRETE A M'IMPLIQUER FORTEMENT»

Ce jeudi 18 Novembre 2021, Madame Simone EHIVET GBAGBO a pris part à la cérémonie de lancement du « Programme Inclusif pour la réconciliation nationale » organisé par Madame Pulchérie GBALET à travers "Alternative Citoyenne Ivoirienne" (ACI). Cette cérémonie qui avait pour but de présenter les projets conçus par la société civile afin d'aller résolument à la réconciliation a vu la participation du COSIM, de la FEECI, du CONSISTOIRE, de la chambre des Rois et Chefs traditionnels.







Ajoutées à ceux-ci les autorités politiques, dont Pascal AFFI N'GUESSAN président du FPI, MABRI Toikeusse président de l'UDPCI, les représentants du Ministre de la réconciliation nationale, du PDCI, du RHDP, du LIDER, du PPA-CI, de l'URD, du COJEP, de Monsieur SORO Kigbafori Guillaume, des Parrains Excellence Ambroise KESSIE ambassadeur de la Paix l'honorable FARIKOU, et d’autres organisations de la société civile.


Pendant la phase des allocutions, tous les intervenants ont salué l'initiative de ce programme dit Inclusif, porté par une organisation de la société civile. Ils ont promis de se tenir au côté de ladite organisation afin qu'elle atteigne ses objectifs. Les objectifs portés par "Alternative Citoyenne Ivoirienne" sont au nombre de 10 et vont de la tournée nationale de sensibilisation et de la consultation des populations des régions et districts du pays, à l'élaboration d'un avant-projet de loi sur la base de la stratégie inclusive, suivie de son adoption par l'assemblée nationale. Ces projets courront toute l'année de 2022.


Lors de son intervention, Madame Simone EHIVET GBAGBO a déclaré que la réconciliation demeure un sujet d'actualité car le tissu social ivoirien est encore déchiré. Selon elle, les crises militaro-politiques ont laissé des plaies béantes et les initiatives prises par les gouvernants ont montré leurs limites. «La société ivoirienne est toujours divisée, les ressentiments demeurent vifs, la méfiance entre les citoyens est toujours de mise. Toutes ces choses ont fait dire à Mgr Siméon AHOUANA, alors Président de la CONARIV, lors de la cérémonie organisée pour la remise du rapport de sa structure et je cite: "Le malaise est profond (...) les poches de division demeurent, les cœurs sont encore chargés de rancœurs, de frustrations, d'amertumes et d'esprit de vengeance". Nous devons donc tout mettre en œuvre pour triompher de cette situation afin de reconstruire la nation ivoirienne. » a t-elle affirmé.



Elle a déclaré par ailleurs que la question de la réconciliation nationale l'intéresse au plus haut point. Et qu'après avoir passé plusieurs années de détention, sondé les Saintes Ecritures, expérimenté le processus de la guérison intérieure, échangé avec les acteurs de la réconciliation au Rwanda et en Afrique du Sud, et après avoir échangé avec plusieurs populations venues la visiter après sa sortie de prison, elle est prête à s'impliquer fortement dans la victoire de la réconciliation car elle a une vision claire sur la question.


Le Docteur Simone EHIVET GBAGBO a clos son allocution en citant les choses qui lui semblent primordiales, telles que la durée du processus de réconciliation qui ne doit être un aucun cas une course de vitesse; la responsabilité du Gouvernement qui est d'impulser le processus; l'implication de toutes les composantes de la Nation dans ce processus; l'implication de la justice et la vérité et enfin la réconciliation implique la redéfinition du pacte social.







Notons que pour cette occasion, Madame Simone EHIVET GBAGBO était accompagnée des ministres KOUAME SECRET Richard, N'GUESSAN YAO Thomas, KOFFI KOFFI Lazare, l'honorable YOUTE Innocent, Madame KRAIDY Marie Claude, coordinatrice du Mouvement des Générations Capables, Madame TIEMELE Odette membre du Mouvement des Générations Capables, Monsieur Maurice LOROUGNON Président de Solidarité pour Laurent GBAGBO, Monsieur Lavri Nicolas Président de la Fondation Solidarité Panafricaine,

du Conseiller GBA Tiemoko, Madame MEVA Patricia sa directrice de communication et des membres de son cabinet.


COMSEG




964 vues0 commentaire

Accueil