MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO REPREND SES ACTIVITÉS POLITIQUES APRES SA GUERISON DE LA COVID-19


Chers frères, Chères sœurs,

Je reviens de loin. De très loin.

J’ai été contaminée par le Coronavirus, et pendant près de 2 mois, je suis restée immobilisée par cette maladie, coupée de tout le monde et de toutes les activités. L’expérience a été rude, très rude, mais le Seigneur Jésus, le Dieu qui guérit est resté à mes côtés et m’a littéralement sortie des griffes de la mort.

Frères et sœurs, cette maladie existe vraiment et elle peut tuer. Elle est vicieuse et scélérate mais on peut la vaincre. Et moi, je l’ai vaincue.

Elle s’est présentée à moi comme une hydre à trois têtes:

La première tête attaque l’appareil respiratoire, depuis le nez, les voies nasales, la gorge, les bronches et les poumons. Et c’est cette tête qui entraine le rhume, la toux et les difficultés respiratoires quand l’attaque est grave et que les poumons sont atteints.

Fort heureusement, je n’ai pas souffert de difficultés respiratoires. Mais j’ai tout le temps trainé un rhume et une toux agressive et épuisante.

La deuxième tête attaque l’énergie, la force.

J’avais perdu toute force, toute énergie; incapable de me lever, de m’alimenter, de prendre toute seule soin de moi, de tenir une conversation, même au téléphone.

Aujourd’hui, mon énergie est revenue, et ma force revient peu à peu.

La troisième tête agit comme le palu.

J’avais permanemment la fièvre. Elle n’était pas très forte, mais elle me faisait grelotter et claquer des dents de façon irrépressible. Mon appétit était totalement coupé ; mon odorat perdu. Mes organes étaient attaqués et ma glycémie déréglée.

J’ai donc perdu rapidement, une dizaine de kilos.