MADAME SIMONE EHIVET GBAGBO S'INSURGE CONTRE LE 3E MANDAT DE OUATTARA ET APPELLE A DES CONCERTATIONS

La deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Madame Simone EHIVET GBAGBO a animé un point de presse ce mardi 11 août 2020 au cours duquel elle s'est insurgée contre l'annonce du chef de l'État à briguer un troisième mandat présidentiel. Elle a par aussi inviter l'armée à ne pas brimer ou emprisonner les protestations contre ce troisième mandat de trop.





Au cours de son message, la conférencière a exhorté Alassane OUATTARA à engager des discussions avec l'opposition pour l'organisation d'un scrutin libre et transparent en octobre prochain. «Pendant ce temps, on tiendrait des rencontres de concertation pour reformer la CEI, auditer la liste électorale, revoir le découpage électoral, réexaminer le code électoral dont les dernières modifications (augmentation de la caution à 50 millions de Francs, établissement des parrainages…) prises par ordonnance, ne sont dues qu’à la seule décision du chef de l’Etat» a clamé Madame Simone EHIVET GBAGBO. Elle a par ailleurs rappelé que la candidature de l'actuel chef de l'Etat est anti constitutionnelle. «Nous le savons tous, cette candidature viole la constitution, au moins en son esprit, telle que formulée par les auteurs même de ce texte» a ajouté la deuxième vice presidente du FPI. Enfin, Madame Simone EHIVET GBAGBO a invité le pouvoir à prendre une amnistie pour réintégrer le nom du président Laurent GBAGBO, du ministre Charles BLÉ GOUDÉ sur la liste électorale.


COMSEG




Accueil

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram

© 2019 Communication de

Simone EHIVET GBAGBO - COMSEG

SIMONE EHIVET GBAGBO

10 logo SEG internet .png